LES MARQUES LINEAIRES
ET
LES MARQUES MANUSCRITES
(1759 - 1838)

C'est à partir de 1759 qu'apparaissent les premières marques au tampon apposées sur le courrier arrivant par voie maritime et en particulier en provenance des Colonies.
A Toulon, important port militaire, mais aussi port de commerce, deux marques sont connues :

C.F.P. TOULON (Colonies Françaises Par Toulon, n°25 du catalogue Salles ou n°17 du catalogue Lenain), utilisée de 1782 à 1798



Lettre du 24 mars 1786 du CAP (Haïti) pour MARSEILLE avec la marque C.F.P. TOULON
La lettre est taxée à
24 sols.


V.D.M.P. TOULON (Voie De Mer Par Toulon, n°26 du catalogue Salles ou n°18 du catalogue Lenain), utilisée de 1785 à 1798



Lettre du 17 août 1810 de TUNIS pour MARSEILLE avec la marque V.D.M.P. TOULON
La lettre est taxée à
5 décimes : 4 décimes pour le port Toulon - Marseille et 1 décime de voie de mer.

On connaît également des marques manuscrites d'entrée (dites marques occasionnelles) par Toulon; elles sont en général accompagnées de la marque de port dû de Toulon :

de la Rade TOULON (n°15 du catalogue Lenain), utilisée entre 1771 et 1790


Lettre datée du Lazaret le12 octobre 1771 pour AVIGNON avec la marque manuscrite de la rade et la marque TOULON
La lettre est taxée à
6 sols, port d'une lettre de 20 à 40 lieues.

Voye de mer TOULON (n°16 du catalogue Lenain), utilisée entre 1767 et 1776


Lettre du 6 mars 1767 de ST PIERRE (Martinique) pour MARSEILLE avec la marque manuscrite Voye de mer et la marque TOULON
La lettre est taxée à
8 sols : 4 sols pour le port Toulon - Marseille et 4 sols de voie de mer.

Colonies Françaises TOULON (n°20 du catalogue Lenain), utilisée en 1780


Lettre du 17 juin 1780 du CAP (Haïti) pour BORDEAUX avec la marque manuscrite Colonies Françaises et la marque TOULON
La lettre est taxée à
22 sols : 18 sols pour le port Toulon - Bordeaux et 4 sols de voie de mer.

Voi de Toulon par Fregatte (n°19 du catalogue Lenain), connue en 1789.


Lettre du 23 octobre 1789 de SMYRNE pour MARSEILLE avec la marque manuscrite
Voi de Toulon par fregatte

La lettre a été confiée au capitaine de la frégate La Courageuse et a probablement été récupérée à Toulon par le Service des Intendants de la Santé de Marseille qui se sont ensuite chargé de la remettre à son destinataire (ou par les représentants de la maison Roux). La lettre n'est pas taxée et porte des traces de purification : décoloration et entaille de 36 mm..

A partir de 1802, les bureaux des 30 ports français habilités à recevoir du courrier en provenance de l'outremer sont dotés de marques rectilignes. A Toulon, deux marques ont été en service

COLONIES PAR / TOULON (n° 75A du catalogue Salles), utilisée en 1802/1803


Lettre sans date ni origine avec la marque
COLONIES PAR
TOULON

La lettre est taxée à
11 décimes : 10 décimes pour le port de Toulon à St Malo et 1 décime de voie de mer.


COLONIES/ PAR TOULON (n° 75B du catalogue Salles), utilisée de 1817 à 1827


Lettre du 25 juin 1817 de SMYRNE pour BRY SUR MARNE avec la marque
COLONIES
PAR TOULON

La lettre est taxée à
11 décimes : 10 décimes pour le port de Toulon à Bry et 1 décime de voie de mer. Elle a été purifiée à l'arrivée à Toulon ainsi que le montre la présence de deux entailles de 35 mm et la coloration de la lettre.


Il peut également exister des lettres acheminées, c'est à dire confiées au capitaine d'un navire et mises directement à la boîte du bureau de poste de débarquement.



Lettre du 1er janvier 1822 de RHODES pour MARSEILLE et entrée par le port de Toulon.
Elle a été acheminée depuis Smyrne ainsi qu'en atteste l'inscription
Smirne Reçue et acheminée le 12 janvier 1822 par V. O. S. Escalon
La lettre a été purifiée (présence de deux entailles de 40 mm) avant d'être postée directement. La taxe
3 décimes correspond au port d'une lettre de moins de 6 grammes entre 50 et 100 km (tarif de 1806).


Au début de 1828, un nouveau type de timbre est mis en place; ce sont des marques rectangulaires encadrées avec la mention PAYS D'OUTREMER et le nom du bureau. La date est indiquée par le petit dateur circulaire (type a). A partir d'août 1831, la mention du port est grattée et le dateur remplacé par le timbre à date du bureau. Ces marques sont utilisées jusqu'en juillet 1838. Il faut noter qu'à Toulon, une marque avec la mention du bureau est utilisée de septembre à décembre 1838.

PAYS D'OUTREMER / PAR TOULON (n° 124 du catalogue Salles), utilisée de 1828 à 1831;


Lettre du 16 mai 1828 en provenance du Lazaret de Toulon pour Voiron avec la marque encadrée
PAYS D'OUTREMER
PAR TOULON

La lettre, écrite par un voyageur en provenance de Tunis, est taxée à
10 décimes : 9 décimes pour le port de Toulon à Voiron d'une lettre de 7,5 à 10 grammes et 1 décime de voie de mer. Elle a été purifiée à l'arrivée à Toulon ainsi que le montre la présence de deux entailles de 45 mm.


PAYS D'OUTREMER accompagné du timbre à date de Toulon (n° 125 du catalogue Salles), utilisée de 1831 à 1839;


Lettre du 26 décembre 1834 en provenance d'Alger pour Toulon avec la marque encadrée
PAYS D'OUTREMER

et le timbre à date TOULON-SUR-MER (78)
La lettre est taxée à
2 décimes : 1 décime pour le port local (de Toulon pour Toulon) et 1 décime de voie de mer. Elle a été purifiée à l'arrivée à Toulon ainsi que le montre la présence d'une entaille de 15 mm et la marque rouge Purifié à Toulon.


PAYS D'OUTREMER / PAR TOULON-S-MER (n° 126 du catalogue Salles), utilisée de septembre à décembre 1838;


Lettre du 6 février 1839 en provenance de Bône pour Montpellier avec la marque encadrée
PAYS D'OUTREMER
PAR TOULON SUR MER

et le timbre à date TOULON-SUR-MER (78)
La lettre, qui a mis plus d'un mois pour venir de Bône à Toulon, est taxée à
6 décimes : 5 décime pour port de Toulon à Montpellier et 1 décime de voie de mer.



RETOUR AU SOMMAIRE DES MARQUES D'ENTREE MARITIME